Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 3 – “Notre nature fondamentale »”

DALAÏ-LAMA : Compassion 3

(Suite de Compassion 1 & 2)

3 – Les Bienfaits de la Compassion

Mon expérience n’a rien d’extraordinaire, elle est tout simplement humaine et ordinaire. « … », j’ai appris à cultiver la compassion et la chaleur du cœur, et cet apprentissage s’est avéré très utile dans ma vie quotidienne. Je suis originaire de la province tibétaine d’Amdo, une région où les habitants ont la réputation d’être très coléreux – à tel point que si un Tibétain s’emporte, on devine qu’il vient de l’Amdo! Mais si, aujourd’hui, je compare mon caractère à ce qu’il était à l’âge de quinze ou vingt ans, je remarque une grande différence. Maintenant, je suis très rarement irrité et, si cela m’arrive, cela ne dure pas. Je dois ce magnifique bienfait à ma pratique et mon apprentissage.

Au cours de ma vie, j’ai dû fuir mon pays et devenir totalement dépendant de la bienveillance d’autrui. J’ai perdu ma mère, et mes maîtres et tuteurs sont presque tous décédés. Evidemment ce sont des incidents tragiques qui m’attristent lorsque j’y pense. Mais cette tristesse ne me bouleverse pas, car si des visages anciens et familiers disparaissent, de nouveaux apparaissent. De ce fait, je reste heureux et garde l’esprit en paix. Cette aptitude à replacer les épreuves dans une perspective plus large constitue, d’après moi, un prodige de la nature humaine. A mon avis, elle prend ses racines sans notre propension à la compassion et la gentillesse.

 

« Notre nature fondamentale (1) »

Certains amis me disent reconnaître les vertus de l’amour et de la compassion mais ils les jugent inapplicables. Selon eux, notre monde n’est pas un lieu où ces merveilleuses qualités peuvent véritablement exercer leur influence ou leur pouvoir ; la colère et la haine sont tellement ancrées en nous qu’elles domineront à jamais l’humanité.

Je ne suis pas de cet avis. Nous, les humains, existons sous notre forme actuelle depuis environ cent mille ans. Je pense que si notre esprit avait toujours été essentiellement dominé par la colère et la haine, la population aurait diminué. Or, ce n’est pas le cas ; malgré toutes les guerres, la planète n’a jamais été aussi peuplée. A mes yeux, cela prouve que même si la colère et l’agression sont toujours présentes dans le monde, l’amour et la compassion prédominent. Si « les actualités » s’attardent le plus souvent sur les mauvaises nouvelles, voire sur les informations tragiques, c’est que les actes de compassion font tellement partie du quotidien qu’ils sont considérés comme naturels et passent donc inaperçus.

En examinant la nature humaine de façon primaire, nous constatons qu’elle est plus docile qu’agressive. Prenons l’exemple des animaux : les plus pacifiques ont un corps qui correspond à leur nature, tandis que les prédateurs ont une anatomie différente, qui a évolué selon leur nature. Le cerf et le tigre présentent en effet une morphologie très différente. En comparant notre constitution à la leur, nous remarquons que nous ressemblons d’avantage au cerf ou au lapin qu’au tigre. Notre dentition n’est-elle pas plus proche de celle du lapin? Nous n’avons certainement pas les crocs d’un tigre. Et nos ongles? Je ne peux pas blesser un rat en le griffant d’un seul coup d’ongle. Certes, grâce à notre intelligence, nous pouvons inventer et utiliser des outils ou des méthodes qui nous facilitent la vie. Cependant, de par notre constitution physique, nous appartenons plutôt à la catégorie des animaux dociles.

En fait, nous sommes surtout des animaux sociaux. Sans amitié entre les hommes, sans le sourire humain, la vie devient déplorable ; la solitude, insupportable. Cette interdépendance des êtres humains est une loi naturelle – au sens où pour vivre, nous dépendons naturellement les uns des autres. Si, dans certaines circonstances, à cause d’un problème intérieur, nous regardions notre entourage avec hostilité, comment pourrions nous vivre heureux et garder l’esprit en paix? Une loi naturelle la plus élémentaire, nous dicte que l’interdépendance – donner et recevoir de l’affection – est la clef du bonheur.

Ce fait devient encore plus évident……..(A suivre : Notre nature fondamentale 2)

[Transcription tiré du livre « Les voies spirituelles du Bonheur »]

Le site officiel de Sa Sainteté le dalaï-lama

Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Dalaï-Lama : Compassion, Psycho-philo-socio...trucs "intellos", est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 3 – “Notre nature fondamentale »”

  1. Ping : Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 4 – “Notre nature fondamentale (2)” | MON AVIS : Petit Blog Avisé ??

  2. Ping : Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 1 & 2 | MON AVIS : Petit Blog Avisé ??

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s