Voter : Choisir un candidat…c’est pas un cadeau! Ou alors …

Qu’est-ce donc??

Un cadeau!

… bien Emballé!!!! 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Actualité économique et politique, Humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Voter : Choisir un candidat…c’est pas un cadeau! Ou alors …

  1. He oui contents, contents dans les “milieux autorisés” (comme disait en son temps un certain candidat nommé Michel Colucci 😉 ) je dirais même plus : on trempait dans un immense jaccuzzi d’auto-satisfaction ! 😉

    J'aime

  2. Ixar dit :

    Tous contents ! Et les électeurs ?

    Contents, tous contents au soir du premier tour !  C’est une tradition bien française.

    Les très petits candidats parce que ça se termine, Philippe Poutou n’en a jamais fait mystère.  Nathalie Athaud avec son score de 0,56%, conclut sans rire sa déclaration par « Notre force est irrésistible ! » Nicolas Dupont-Aignan annonce qu’il va se taire, peut-être pour contenter les 98,2% d’électeurs qui n’ont pas voté pour lui. Jacques Cheminade est content de ne donner ses 0,25% à personne. Il affirme : « ma campagne est bonne » et prépare les législatives. Contente aussi Eva Joly de son million d’électeurs dont elle espère qu’ils profiteront à Hollande. Jean-Luc Mélenchon d’abord décontracté, plaisantant au début de son allocution, puis tribun solennel, paraissait plutôt content d’être dans « le peloton de tête » malgré ses 11,11% alors qu’il en attendait moitié plus. François Bayrou, looser éternel – qui en 2007 affirme avoir « enfin un centre large » et que « la nouvelle politique est en train de naître » – avec une perte de voix de près de 10% ne semblait pas mécontent d’avoir conservé son costume de Cassandre, bien décidé une fois encore à « construire d’urgence une force d’équilibre au centre ». Urgence à vérifier dans 5 ans.

    Marine Le Pen, forte de son succès, 17,90% boostés par l’antisarkozisme, ne cachait pas son contentement d’avoir dépassé son papa. Revanche de fille et, à 43 ans, très grosse envie de pouvoir. Nicolas Sarkozy, malgré la claque, était content aussi que le fossé creusé avec son rival ne soit pas encore une tombe, du moins faisait-il mine d’y croire. Il annonçait un nouveau gag – trois débats pour que les Français soient encore mieux informés – attendant du ring télévisuel une victoire.  François Hollande était également content de son score, peut-être légèrement déçu de l’écart. Il la jouait plutôt modeste, redoutant les coups bas d’une quinzaine de tous les dangers.

    Mais les plus contents, c’était les supporters professionnels, les politiques qui paradaient à la télévision.  Comment transformer un échec en succès ? 

    LA SUITE, C’EST SUR : http://www.cafcom.wordpress.com

    J'aime

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s