Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 8 – “La source ultime de la réussite (fin)”

DALAÏ-LAMA : Compassion 8

3 – Les Bienfaits de la Compassion (fin)

« La source ultime de la réussite (2/2)« 

(Suite de Compassion 7) …/…

Lorsque nous œuvrons réellement au bien des êtres, nos intérêts et désirs personnels se voient eux aussi comblés, comme s’ils en étaient des produits dérivés….

L’altruisme et l’affection ont d’autres bienfaits qui peuvent nous sembler moins évidents… Ainsi, l’affection et la chaleur du cœur sont les qualités sous-jacentes qui permettent de réussir sa vie, de progresser sur la voie spirituelle… La compassion et l’affection sont donc toujours importantes, tant au début, au milieu et à la fin de notre vie. Leur nécessité et leur valeur ne se limitent pas à une époque, à un lieu, à une société ou à une culture spécifiques.

Nous avons non seulement besoin de compassion et d’affection humaines pour survivre, mais elles sont des garanties de succès dans la vie. Les attitudes égoïste, hormis le mal qu’elles font à autrui, nous empêchent d’obtenir le bonheur que nous désirons tant. Le moment est donc venu de réfléchir et de faire le choix judicieux, n’est-ce pas? Telle est ma conviction.

4 – Développer la compassion

Avant de développer l’amour et la compassion, il importe de bien comprendre ce que recouvrent ces deux termes. A l’aide de mots simples, nous pouvons les définir comme des pensées et des sentiments positifs qui produisent des valeurs aussi essentielles que l’espoir, le courage, la détermination et la force intérieure… : la compassion est le souhait de voir les êtres vivre sans souffrance, l’amour le désir qu’ils soient heureux.

Ensuite, il faut se demander s’il est possible de cultiver l’amour et la compassion. Autrement dit, existe-il un moyen d’accroître ces qualités et de diminuer la colère, la haine et la jalousie? Sans hésiter, je répondrais  : « OUI! ». Même si, pour l’instant, vous n’êtes pas de mon avis, je vous demande de rester ouverts à cette possibilité. Faisons, ensemble, quelques expériences : peut-être trouverons-nous des réponses.

Pour commencer, toutes les formes de bonheur et de souffrance peuvent appartenir à deux catégories principales : l’esprit ou le corps. Pour la plupart d’entre nous, c’est l’esprit qui exerce la plus grande influence. Sauf si nous sommes gravement malades ou dans un dénuement total, notre condition physique joue un rôle secondaire. Si le corps est satisfait, nous ne nous en soucions pratiquement pas. En revanche, l’esprit enregistre tout, même les moindres évènements. Il est donc normal de faire plus d’efforts pour apaiser son esprit que pour s’assurer un confort physique.

…/… (A suivre :  On peut changer son esprit)

[Transcription tiré du livre « Les voies spirituelles du Bonheur »]

Le site officiel de Sa Sainteté le dalaï-lama

 
Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Dalaï-Lama : Compassion, Psycho-philo-socio...trucs "intellos", est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s