Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 11 – “Comment cultiver la compassion”

DALAÏ-LAMA : Compassion 11

4 – Développer la compassion (suite)

« Comment cultiver la compassion » (2/2)

(Suite de Compassion 10) …/…

A ce propos , je voudrais préciser que certaines personnes, qui se considèrent comme très réalistes et pragmatiques, sont parfois trop réalistes et obsédées par le côté pratique des évènements. En effet, certains disent : « Souhaiter que tous les êtres soient heureux et que chacun d’eux ait le bonheur qui lui convient est irréaliste. Cet idéalisme ne peut aucunement conduire à une transformation de l’esprit ni favoriser une quelconque discipline mentale car c’est complètement utopique ».

Selon eux, il est plus efficace de commencer par un groupe d’individus restreint avec lequel on entretient une interaction directe. Puis on pourrait élargir ce cercle et augmenter les paramètres. Mais il leur semble vain de penser à tous les êtres de par leur nombre illimité. Ils admettent, à la rigueur, pouvoir se relier à certains de leurs semblables qui habitent la planète, mais envisager l’infinité des êtres dans l’univers dépasse complètement leur champ d’expérience. « A quoi bon, disent-ils, essayer de cultiver un esprit qui engloberait tous les êtres vivants? »

Dans d’autres contextes, cette objection aurait une certaine validité. Mais ici, il importe surtout de bien saisir l’impact de ces sentiments altruistes. Le but est d’essayer d’élargir la sphère de notre empathie, de façon à ce qu’elle s’étende à toutes les formes de vie sensibles à la souffrance et au bonheur. Il s’agit donc de reconnaître en tous les organismes vivants une sensibilité qui les rends sujets à la douleur et capables d’accéder au bonheur.

Ce sentiment de compassion universelle est très puissant, et il n’est pas nécessaire de s’identifier à chaque être vivant pour le rendre efficace. Cette démarche s’apparente à la reconnaissance de la nature universelle du changement ; lorsque l’on cultive la perception que chaque chose et chaque fait ne sont pas permanents, il est nécessaire d’examiner un à un tous les phénomènes de l’univers pour s’en convaincre. L’esprit ne fonctionne pas ainsi : il est important de bien le comprendre.

Le temps et la patience aidant, il est dans nos capacités de développer cette compassion universelle. Évidemment, notre égocentrisme et notre attachement à la sensation d’un moi unique et absolu agissent en profondeur pour inhiber notre compassion. Et il est certain que la véritable compassion ne peut être vécue que lorsque ce genre d’adhésion au moi à disparu. Nous pouvons cependant commencer à cultiver la compassion et à faire des progrès immédiatement.

…/… (A suivre :  Par où commencer?)

[Transcription tiré du livre « Les voies spirituelles du Bonheur »]

Le site officiel de Sa Sainteté le dalaï-lama

 
Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Dalaï-Lama : Compassion, Psycho-philo-socio...trucs "intellos", est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s