Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 21- “La démilitarisation »

DALAÏ-LAMA : Compassion 21

5 – La Compassion globale  : La démilitarisation

(Suite de Compassion 20) …/…Dalaï-Lama 19

 (Ndlr – Je rappelle que ce livre fût publié en 2001, afin de vous remettre dans le contexte géopolitique de l’époque)

D’un certain point de vue, la situation mondiale s’est améliorée. La guerre froide entre le bloc soviétique et les États-Unis est terminée et, au lieu de chercher de nouveaux ennemis, nous devrions plutôt penser à la démilitarisation de la planète, ou au moins au concept de désarmement, et engager de sérieux pourparlers dans ce sens. Je répète toujours à mes amis américains : « Votre force ne vient pas de votre armement nucléaire, mais des grandes idées de vos ancêtres en matière de liberté et de démocratie. »

Lorsque je me trouvais aux États-Unis en 1991, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’ancien président Georges Bush (père) à cette époque nous parlions beaucoup du nouvel ordre mondial et je lui ai dit : « Un nouvel ordre mondial empreint de compassion serait excellent. Mais je ne vois guère l’intérêt d’un nouvel ordre mondial sans compassion.« 

Je crois que le moment est venu de penser à la démilitarisation et d’en parler. L’éclatement de l’ancienne Union soviétique a ouvert la voie à une réduction de l’armement et, pour la première fois, à un arrêt du nucléaire. D’après moi, notre but est de libérer le monde -notre petite planète- de l’emprise des armes. Cela ne signifie pas qu’il faille proscrire toutes les armes. Il faut en garder un minimum, car il y a toujours parmi nous des gens ou des groupes mal intentionnés. Par précaution, et pour se protéger de tels risques, nous pourrions créer une police internationale dotée d’un commandement local, qui n’appartiendrait pas obligatoirement à  un gouvernement mais qui serait sous le contrôle des Nations Unies ou d’un autre organisme international. Ainsi, en l’absence d’armes aux mains d’un état particulier, on serait à l’abri des conflits militaires entre nations, et il n’y aurait plus de guerres civiles.

Hélas, la guerre continue à occuper une grande place dans l’histoire des hommes. Je pense que le moment est venu de changer les concepts qui l’engendrent. Pour certains la guerre est synonymes de gloire et représente le moyen de devenir des héros. Envisager la guerre de cette façon est une aberration. Récemment, lors d’une interview, m’a fait cette remarque : « Les Occidentaux ont très peur de la mort; il semblerait que les asiatiques la redoutent beaucoup moins. »

En Plaisantant à moitié, j’ai répondu : « Je trouve que l’esprit occidental accorde une grande importance à la guerre et à la puissance militaire. Or, qui dit « guerre » dit « mort »- pas de cause naturelle, mais par les armes. Les occidentaux aiment tellement la guerre que, d’après moi, ce sont plutôt eux qui ne craignent pas la mort. Pour les asiatiques, et les Tibétains en particulier, l’idée de devoir se battre est inconcevable ; nous n’arrivons pas à envisager la guerre, parce qu’elle conduit inévitablement au désastre, à la mort, aux blessures et à la misère. Dans notre esprit, le concept de guerre est extrêmement négatif. Cela prouverait qu’en fait nous avons plus peur de mourir que vous. » [1]

Malheureusement, pour certaines raisons, les gens entretiennent des idées fausses au sujet de la guerre. Et, comme ces idées présentent un danger toujours plus grand pour la communauté internationale, nous devons sérieusement envisager un désarmement. Je l’ai surtout ressenti pendant et après la guerre du Golfe. Bien sûr, tout le monde a critiqué Saddam Hussein car il a commis de nombreuses erreurs et a agi de façon extrêmement nuisible. C’est vrai, mais après tout Saddam Hussein est un dictateur, et un dictateur est forcément quelqu’un de nuisible. Pourtant, sans sa puissance militaire et sans son armement, il n’aurait pas pu jouer son rôle de dictateur. Qui lui a procuré des armes? Certains pays occidentaux, qui ne se sont pas préoccupés des conséquences. Les marchands d’armes ont aussi leur part de responsabilité dans ce conflit.

Penser seulement à l’argent et au profit que procure la vente d’armes est une chose terrifiante. J’ai rencontré une Française qui avait passé de nombreuse années à Beyrouth. Avec beaucoup de tristesse, elle m’a dit avoir vu des gens se remplir les poches en vendant des armes dans un quartier de la ville et, tous les jours, des innocents se faire massacrer par ces mêmes armes dans un autre quartier. Parallèlement, d’un côté du globe, certaines personnes vivent copieusement des bénéfices de la vente d’armes, tandis qu’ailleurs des innocents se font tuer par cet armement sophistiqué. La première mesure à prendre est donc d’arrêter les ventes d’armes. Parfois je taquine mes amis suédois en leur disant : « Vous êtes vraiment un peuple formidable! Pendant la dernière guerre, vous êtes restés neutres et avez toujours privilégié les droits de l’homme et la paix dans le monde. C’est très bien! Mais en attendant vous continuez à vendre des armes aux autres. Cela ne vous paraît-il pas un peu hypocrite?« 

Pendant la guerre Golfe, je me suis promis que, jusqu’à la fin de mes jours, je contribuerai à diffuser l’idée d’un désarmement. Par rapport à mon propre pays, j’ai décidé qu’à l’avenir, le Tibet serait une zone entièrement démilitarisée. Et pour se préparer à la démilitarisation, le facteur clé est encore la compassion humaine.

[1]  Ndlr – Je suis à moitié d’accord avec le Dalaï-Lama , beaucoup de peuples ou de dirigeants asiatiques ont été, sont encore forts belliqueux… il est vrai que le Dalaï-Lama plaisantait à moitié 😉 )
 

 …/… (A suivre :  Le pluralisme religieux)

 

[Transcription tiré du livre « Les voies spirituelles du Bonheur »]

Le site officiel de Sa Sainteté le dalaï-lama

Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Dalaï-Lama : Compassion, Psycho-philo-socio...trucs "intellos", est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.