Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 24- “Pluralisme religieux : la compassion comme religion universelle »

DALAÏ-LAMA : Compassion 24

6 – Le pluralisme religieux  – Le deuxième niveau de spiritualité :

la compassion comme religion universelle

(Suite de Compassion 23) …/…

 (Ndlr – Je rappelle encore, si cela est Dalaï-Lama nécessaire, qu’il n’est aucunement question, ici, de faire de prosélytisme (lire par là). Simplement, l’approche des traditions religieuses, dans leur globalité, ne peut que rentrer en ligne de compte dans l’explication que le Dalaï-lama nous donne sur la compassion.)

Le deuxième niveau de spiritualité qui transcende les différences religieuses, est celui de la compassion et de l’affection entre les hommes. Il est plus important que le premier car, malgré toutes les qualités d’une religion, il n’est suivi que par un nombre limité de personnes. La majorité des cinq ou six milliards¹ d’habitants de notre planète ne pratique probablement aucune religion. Selon leurs origines familiales, ils s’identifient peut-être à tel ou tel groupe -« je suis hindou », « je suis bouddhiste » ou « je suis chrétien »- mais en leur for intérieur, ce ne sont pas vraiment des pratiquants. Peu importe! Qu’une personne adhère à une religion ou non fait partie de ses droits individuels. Tous les grands maîtres de l’antiquité, Bouddha, Mahavira, Jésus, Mahomet, n’ont pas réussi à ouvrir tous les esprits à la spiritualité. Personne ne peut y parvenir. Que l’on qualifie les non-croyants d’athées n’a aucune importance. Certains érudits occidentaux considèrent bien les bouddhistes comme des athées, puisqu’ils ne croient pas en un créateur. C’est ce qui m’a conduit à parfois utiliser le mot « extrême » pour décrire ces incroyants. Je les appelle des « incroyants extrêmes », car non seulement ils ne croient en aucune religion, mais ils sont fermement attachés à leur conviction que toute forme de spiritualité de sert à rien. Nous devons cependant nous rappeler que ces gens font aussi partie de l’humanité et, comme tous les êtres humains, ils désirent être heureux et mener une vie paisible et agréable. C’est cela qui importe.

A mon avis, il n’y a aucun mal à vouloir rester incroyant, mais tant que l’on fait partie de l’espèce humaine, tant que l’on est un être humain, on a besoin d’affection et de compassion. C’est l’enseignement essentiel de toutes les traditions religieuses. Et, sans compassion, même les croyances religieuses peuvent devenir destructrices. Aussi, la pratique fondamentale, que l’on soit croyant ou pas, reste celle du cœur. Pour moi, la compassion et l’affection sont la religion universelle. Tout le monde en a besoin car elles nous procurent la force intérieure, l’espoir et la paix de l’esprit. La compassion et l’affection sont indispensables à tous.

Comme je l’ai mentionné, certains frères et soeurs chrétiens, religieux ou laïcs, m’ont dits qu’ils utilisaient des méthodes bouddhistes pour développer leur compassion ainsi que leur foi chrétienne. Je répète souvent à mes amis occidentaux qu’il vaut mieux essayer de s’en tenir à sa propre tradition. Changer de religion n’est pas facile et risque parfois de nous embrouiller.

Mais ceux pour qui l’approche bouddhiste est plus efficace et convient mieux à leur tournure d’esprit devraient y réfléchir attentivement. Et, une fois pleinement convaincus que le bouddhisme leur correspond bien, ils sont libre de l’adopter. Mais voilà ce qu’il ne faut pas oublier : parfois, afin de justifier leur conversion à une nouvelle fois, certaines personnes développent une attitude critique face à leur ancienne religion ou tradition. Il faut éviter cela. Votre ancienne religion n’est peut-être plus adaptée à vos croyances, mais cela ne signifie pas qu’elle soit inutile à l’humanité. Reconnaissant les opinions et les droits d’autrui, ainsi que la valeur de ses traditions, vous vous devez d’honorer votre ancienne religion. C’est très important.

¹  – Je rappelle que ce livre fût écrit en 2001

…/… (A suivre : Éléments de philosophie bouddhiste)

[Transcription tiré du livre « Les voies spirituelles du Bonheur »]

Le site officiel de Sa Sainteté le dalaï-lama

Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Dalaï-Lama : Compassion, Psycho-philo-socio...trucs "intellos", est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Dalaï-lama – Transcriptions sur la Compassion 24- “Pluralisme religieux : la compassion comme religion universelle »

  1. Uncle Jack dit :

    Je comprends bien, comme tu dis, « qu’il n’est aucunement question, ici, de faire de prosélytisme.  » Sauf que tout ça y ressemble. Pourquoi pas une chronque sur la religion animiste, ou sur les religions monothéistes? Ma seule religion, c’est la culture. C’est par là quon élève les valeurs. Je ne vois pas j’aurai de la compassion pour mes ennemis. Jésus a détruit les marchands du temple

    J'aime

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s