Le viticulteur Bio, Emmanuel Giboulot, en attente de son jugement. Danger! Bougeons-nous!

Je vous transmets ce mail que j’ai reçu car, je pense qu’il faut se bouger encore plus!

Je tiens à préciser que je ne suis pas une passionaria du bio, de l’écolo à tout crin, mais quand je sens, j’entends, je vois qu’on essaye de me/nous prendre pour des imbéciles, trop c’est trop, je rue dans les brancards!

Emmanuel GiboulotEn effet, j’ai pu constater que les journaux d’info généralistes en TV et radio -pour ce que j’ai eu à en connaître (car je ne suis pas omni…. 😉 )- ont mis en exergue la parole de certains représentants de viticulteurs « classiques », non bio, avec un seul son de cloche qui sonne plus que fellé … allez donc consulter ce qu’en dit l’INRA et que je n’ai pas entendu dans les reportages et interviews fait pour informer la population (les « moutons » que l’on voudrait que nous soyons 😛 ).

Alors faîtes ce que vous voulez, mais après il ne faut pas se plaindre que tout se dérègle!

Dernière chose : Demandez-vous POURQUOI cette « obligation » de traitement existe?? Demandez-vous QUI l’a décrétée??  Demandez-vous combien a coûté, en tout, cet épandage toxique et plus que préventif sur tout un département??!! Et tout ce beau chiffre d’affaire et les bénéfices qui en découlent, les ….commissions versées….sont allés dans les poches DE QUI? Et QUI a fait peur à notre administration si précautionneuse?

Je n’ai pas les moyens de vraiment enquêter *, mais quand même 😉 Quand on sait acheter des chaussures, des voyages sur internet, on sait chercher et acheter les produits concernés!! Faut pas être journaliste!!. Suivant comment on se place cela peut paraître beaucoup ou peu, mais c’est cela en plus dans la poche des labos qui sont les mêmes qui vous fournissent vos médocs, faut pas l’oublier ça! Alors……

Ah oui! Le truc quand même important, c’est ce que fait la « potion magique et indispensable ». Cherchez, allez voir les compositions, les effets délétères, etc. , vous ne serez pas du tout déçus du voyage, si des fois vous n’étiez pas au courant et pouvez encore doutez du bien fondé de ce post …..

C’est beaucoup d’argent gaspillé, la nature souillée et notre santé assasinée!

Et moi qui adore le bon vin, avec modération je vous rassure  🙂  je ne peux plus boire que du bio boomsans traitements, tellement mon estomac rejette l’autre! Alors si le bio doit aussi être traité!!!! Je ne pourrais plus jamais en boire même très raisonnablement 😦 et vous n’aurez donc pas ma consommation je serais contrainte de faire de la récession… contre ma volonté 😉 , je suis donc vraiment en pétard!
 
* Vignoble de Côte d’Or concerné = ~9300 hectares à traiter (cicadelle, flavescence dorée)
J’ai vérifié sur 3 produits insecticides vendus pour une appli à  0,5 litre/hectare et il faut 3 traitements obligatoires : 0,5 x 9300 x 3 = 13.950 litres. Ces produits sont vendus par bidons de 1 l. ou 5 l. J’ai trouvé un prix de vente chez un revendeur à 74,50 € HT/5l . CA pour juste la Côte d’Or et juste la vigne = 74.50 x 13950 /5 = 207. 855 € là-dessus faut enlever la marge du revendeur, etc.
 

Institut pour la Protection de la Sante Naturelle

 

Jugement le 7 avril


Madame, Monsieur,

Comme vous l’avez sans doute entendu à la radio ou à la télévision, le viticulteur Emmanuel Giboulot, poursuivi pour avoir refusé un dangereux pesticide, est passé hier au tribunal correctionnel de Dijon, comme prévu.

Nous étions plus de mille personnes à ses côtés. De nombreuses associations, locales et nationales, étaient présentes. Nous lui avons remis près de 500 000 pétitions de soutien, dans une atmosphère d’enthousiasme extraordinaire. Grâce à vous, je peux témoigner que cette épreuve a été transformée pour Emmanuel et sa compagne en un grand moment de chaleur et de convivialité.

Vous pouvez consulter sur la page Facebook de soutien nos photos du pique-nique festif organisé devant le tribunal, et de la remise de notre pétition, juste avant l’audience. (1)

Mais malgré cette mobilisation, la Procureure a insisté sur sa culpabilité. Elle a requis 1000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis, avec inscription à son casier judiciaire.

Le jugement sera rendu le 7 avril.

Nul ne sait aujourd’hui de quel côté pencheront les juges. Mais une condamnation, même symbolique, serait un terrible désaveu envoyé au monde de l’agriculture bio, et une très mauvaise nouvelle pour l’environnement.

Car, ne l’oublions pas, Emmanuel Giboulot entrerait alors juridiquement dans la catégorie des délinquants. Un homme qui mériterait au contraire d’être décoré pour son courage !

Cette condamnation, si elle a lieu, contribuera de façon grave à amplifier le climat de peur, et à décourager les bonnes volontés parmi les personnes tentées par l’approche biologique.

Elle confirmera les agriculteurs biologiques dans l’idée que, quelles que soient leurs convictions personnelles, c’est au bout du compte les autorités administratives et leurs méthodes chimiques qui s’imposent sur leur propre terrain !

La décision du tribunal n’a pas encore été prise. Mais si notre mouvement s’essouffle maintenant, cela pourrait être considéré par les juges comme le signe que l’opinion publique se désintéresse du problème !

Ne commettons pas cette erreur stratégique. Poussons maintenant notre mobilisation encore plus loin. Nous avons encore 5 semaines et nous pouvons atteindre un million de signatures !

Je compte donc sur vous pour continuer à récolter des pétitions de soutien autour de vous en transférant l’appel d’Emmanuel Giboulot (à voir ici). (Le bouton « signer la pétition«  se trouve vers le milieu du message audio/vidéo – je vous engage à prendre 5 minutes pour écouter son message, qui vous éclairera, si vous ne l’êtes pas déjà)

Parmi bien d’autres, la radio Europe 1 a relevé l’exceptionnel mouvement de soutien autour d’Emmanuel, et indiqué que « cette mobilisation pourrait jouer en la faveur du vigneron lundi ». (2)

C’est certainement vrai car, sans cela, la Procureure aurait très probablement requis une peine beaucoup plus grave.

Mais en continuant à récolter des pétitions, nous pouvons obtenir qu’Emmanuel Giboulot soit relaxé et sorte du tribunal sans la moindre condamnation le 7 avril. Et c’est ça qui est, de très loin, le plus important.

Face à nous, de puissants réseaux se mobilisent. Certains accusent Emmanuel Giboulot d’être un « intégriste du bio ». Il a pourtant déclaré lui-même à l’audience qu’il aurait accepté de traiter sa vigne si la menace de le maladie avait été réelle. Mais la maladie, la flavescence dorée, n’est même pas présente dans son département, la Côte-d’Or ! Il n’y en a pas à l’heure actuelle à des kilomètres autour de ses vignes. Traiter avec un pesticide ne servirait strictement à rien.

D’autres font courir le bruit un peu partout sur Internet que le traitement par pesticide est indispensable et bénéfique. Ceci alors que l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), a lui-même publié un rapport sur cette maladie, expliquant que les traitements actuels imposés aux agriculteurs sont :

« polluants, coûteux, et contrecarrent la démarche de réduction de pesticides de la filière viticole. Ces plans de lutte obligatoire posent en outre d’énormes problèmes aux viticulteurs engagés en Agriculture Biologique ou en processus de conversion vers celle-ci. » (3)


Encore une fois, nul ne sait aujourd’hui de quel côté pencheront les juges. Mais après tout ce que nous avons fait jusqu’à présent, n’abandonnons pas Emmanuel maintenant, alors que le danger d’une condamnation pèse plus que jamais sur sa tête.

Continuez à rassembler des signatures de soutien autour de vous.

Transférez la pétition à toutes les personnes que vous connaissez, en leur indiquant qu’elles ont encore jusqu’au 7 avril pour signer !

Le viticulteur poursuivi parle
Lien ici.


Un grand merci,

Augustin de Livois
Président de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Sources :

1 Notre page Facebook
2 Europe 1, Un agriculteur bio poursuivi pour avoir dit non aux pesticides
3 INRA, Flavescence dorée de la vigne

Publicités

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Actualités et Société, Coups de gueule et coups de coeur, Ecologie-Environnement, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le viticulteur Bio, Emmanuel Giboulot, en attente de son jugement. Danger! Bougeons-nous!

  1. c’est marrant ce que tu dis, enfin quand je dis marrant… qui a décidé ça et pourquoi, moi je demandais la marque du pesticide qu’ils doivent tous utiliser, qui c’est qui le fabrique ce pesticide hein ????
    j’ai adoré la réaction des médias aussi, « oui mais il faut que tout le monde le fasse sinon ça ne marcheras pas », ben voyons…et pourquoi ne pas avoir interviewer une des chercheuses de l’inra qui dis tout le contraire, que le pesticide préconisé n’est pas la solution.
    maintenant taper sur l’administration, comme j’ai pu le lire, je pense justement que si personne ne tapait dessus pour les faire bouger, ou du moins essayer de les faire bouger, on en serait encore au temps de Zola, quand au tous pourri, encore une fois je suis désolé, mais il suffit de regarder le journal télévisé, ou mieux, lire le journal officiel, l’usine nouvelle et l’excellent rapport e la cour des comptes qui parait chaque mais dont tout le monde se cogne royalement pour être persuader que c’est bien la réalité, et de plus en plus, tiens pas plus tard qu’aujourd’hui, Coppé et sa bande de potes, remarque ils se volent entre eux, c’est déjà moins grave, mais oui, Tous pourris
    et je ne signe pas de mon nom mais de mon pseudo, pourquoi ? parce qu’a la base je suis là pour faire des photos, que c’est un pseudo qui rend hommage à des gens, et qu’en temps normal je ne m’occupe surtout de politique ni de politiciens véreux, mais quand je vois ce ramassis de C nous pondre des conn… et qu’en plus il faudrait qu’on joue les gobes mouches qu’on dises amen et merci, alors non, je l’ouvre je la ramène et je gueule.
    « quand une loi est imbécile, c’est un devoir de désobéir » Coluche
    Bises Catherine, désolé mais ça me chauffe 😉

    J'aime

  2. pepscafe dit :

    Bonsoir !

    J’ai également vu cela ! C’est absolument scandaleux !
    A noter que l’avant-dernier épisode de la dernière saison de la série RIS aborde(sans en avoir l’air) cette question des pesticides et de « l’obligation de traiter » ! 😉

    J'aime

  3. christine dit :

    Bientôt nous ne saurons plus quoi manger et boire… affolant ! c’est bien d’en parler

    J'aime

  4. Barbarin Jacques dit :

    Il ne faudrait pas tomber dans une paronoïa paranoïsante et il faut raison garder. On tombe rapidement dans le tous pourris (facile, pas cher et ça peut rapporter gros) Taper sur l’administration ça ne mange pas de pain, c’est, volens nolens, comme les casseurs de Nantes : c’est pour la bonne cause!
    Jacques Barbarin (je signe de mon nom, c’est si facile avec un pseudo)

    J'aime

    • Bien sur qu’il faut raison garder!

      Justement pour raison garder il faut poser des questions, s’intérroger, chercher. Je ne savais pas que c’était de la paranoïa 😮

      Je ne savais pas non plus que l’administration était exemptée de critiques et même de questionnements -dit-elle contrite 😉 –
      Aaah! volens nolens -« qu’on le veuille ou non »- quel beau raccourci?

      Désolée -même pô- je vais faire dans l’amalgamme, le raccourci bête et méchant 😉 : si on ne peut ni critiquer, ni même questionner, surtout l’administration 😛 , j’ai comme idée qu’on fait dans la régression de siècle et changement de pays… ça ressemble étrangement à…. comment dire …. Oh Noooon 😮

      C’est bien de signer de ton nom, tu défends ta cause 😉 😀

      Catherine Bocher (ce nom est en haut du blog et n’a jamais avancé masqué) 😉

      P.S. Oui je sais! je suis sarcastique! Oh la vilaine « fille »… 😛

      J'aime

      • Barbarin Jacques dit :

        Ce n’est pas pour toi que j’écris ceci, Catherine, tu le sais bien, mais j’amerais savoir qui se cache derrière le nihiliste mixate avec ces fuck the systeme peu ragoûtants. L’administration n’a pas forcement la haute main sur la raison raisonnante, mais comme tout un chacun elle ses doutes. Pour la connaître depuis plus de 30 ans, je la sais ne pas agir à la lègère et refléchir plutôt deux fois qu’une. Alors, les fuck the système je trouve ça un peu lèger, un peu inconsistant, et très dangereux
        Jacques Barbarin

        J'aime

      • Jacques il te suffit d’aller voir sur son blog et il a un nom.
        Et tu as commenté et parlé « pseudo » AVANT qu’il ne mette ce fameux « fuck » -en 2ème commentaire- qui est un « joke » 🙂 à n’en pas douter, enfin pour ma part 😉
        L’administration n’agit pas à la légère, NOOOON ! Puisqu’on dit, et c’est pas faux, 😉 qu’elle est lente, lourde et pesante… Ah Ah 😀 Allez, je ne vais pas tirer sur l’ambulance qui nous gouverne! Ah non ne râle pas! 😉
        Cela fait des lustres et des lustres que j’ai remarqué (expérience propre) et je suis loin d’être la seule, que les gouvernements de droite, de gauche….causent, gesticulent et passent….. comme la caravane, l’administration…. reste …. et étant constituée d’êtres humains….tu vois ou je veux en venir 😉
        Bonne fin de journée 🙂

        J'aime

  5. mixate dit :

    Je l’ai vu hier sur C+
    Il est cool cte homme la
    Il expliquait qu’il reçoit bcp de courrier de collègues viticulteurs qui ont des cancers déclarés suite a l’usage massif de pesticides, la France est la championne toute catégorie, notre ministre promettait de s’attaquait a ça, on attend tjr mr le ministre…

    J'aime

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s