TRADITION : transmetteur de nos « valeurs » ou gardien de prison ?

traditionBien! Ne changeons pas de méthode, reprenons notre bon vieux dico.

(Pour ceux qui ne connaissent pas mes méthodes : j’utilise -certains diront « bêtement »-, le bon vieux Dico. J’adore aussi «certaines» formules, façon mathématiques, et comparaisons simplistes. Il faut avouer que c’est pratique, non ?)

            Tradition : du latin « traditio », Tradere = Livrer

  • Transmission de doctrines, de légendes, de coutumes, etc. pendant un long espace de temps, spécialement par la parole
  • Coutume transmise de génération à génération.
  • En droit : Remise matérielle d’un bien meuble faisant l’objet d’un transfert de propriété.

Comme on peut le remarquer le sens le plus proche de l’étymologie est le dernier : « livrer ».

On reprend le dictionnaire :

             Livrer : vient encore du latin Liberare = Libérer

Nous allons encore décortiquer tout cela car si on compare de prime abord «Tradition» avec «Libérer», apparemment cela fait penser à un paradoxe. Tu parles d’une contradiction! La « tradition » comme on l’entend communément c’est : rester planté là pendant des lustres, des siècles, sur une idée, un fait, un dogme qui restent le plus souvent figés ou évoluent avec grande lenteur et dont on a oublié ou presque (soyons magnanimes) et, encore plus souvent, déformé la raison d’être, l’origine, le « Pourquoi du Comment »!

Souvent cette tradition, qu’elle soit coutumière, philosophique, religieuse ou autre, ressemble plus à un monolithe dressé comme un gendarme. Gare à  celui qui voudrait faire l’école buissonnière et aller voir ailleurs ou essayer de chercher les raisons profondes de la dite tradition ! Si en plus, le quidam arrive à retrouver le point de départ mettant à jour le ridicule, l’absurdité, l’extravagance et même la dangerosité et aussi malheureusement parfois le despotisme de cette « transmission » d’un autre âge, au mieux il se fera huer, quelques fois bannir et, malheureusement aussi, tuer, tout dépend de quel type de tradition et dans quel lieu (pays).

Petit exemple :

Dans la péninsule ibérique il était encore très récemment (2005?) une tradition populaire, remontant à plusieurs siècles, qui consistait une fois l’an à lâcher dans les rues d’une ville un âne (ou plusieurs) qui était poursuivi, coincé et lapidé à mort pour le plus grand plaisir de la population qui semblait complètement en transe et incontrôlable. C’est une quasi émeute. L’origine de cette tradition était (2 versions semblent exister), qu’une fois l’an le Seigneur du lieu offrait un animal âgé et donnait ainsi un défouloir à son peuple et surtout de la nourriture protéique pour plusieurs semaines ou, pour la soi-disant commémoration de la condamnation d’un violeur (lapidé, attaché sur un âne) dans des temps très très reculés.

A l’époque, la raison profonde de cette manifestation découlait-elle d’une pure générosité et/ou d’un rappel à la loi ? Je n’en sais rien. Elle semblait, toutefois, avoir son utilité. Il y a peu cette « feria » existait encore, on se demande qui avait faim à ce point? Quand des associations ont essayé de la faire arrêter, ce fût un tollé général (cela a, semble t-il, cessé assez récemment après moult interventions de ces associations). Remarquez, pauvre âne, il avait toujours son utilité : un jour de défouloir populaire, pensez donc : cela peut peut-être éviter certains meurtres ??!!. Pendant ce temps là, un autre « avantage » peu avouable, le « bon peuple » (la populace..!?) reste calme et aveugle à ce qui peut éventuellement se tramer autour et au-dessus de lui…. et des exemples de traditions « immuables » il en existe à profusion et pas que dans des contrées et des cultures très éloignées des nôtres.

Arrêtez de hurler que « les traditions sont les gardiens de nos valeurs fondamentales que tout un chacun devrait suivre, appliquer, pour plus de respect de soi-même, d’autrui » et j’en passe. Je vous rétorquerais que ces valeurs ont, en apparence, le goût, la couleur, du « Bien ». Mais grattez un peu et vous y verrez surtout des camisoles sociales, mentales et captieuses à l’usage de la « masse » (d’où le sous-titre : « Gardien de prison ») . Ah? Tiens! Il me semble que je reparle du « troupeau » ou des « troupeaux »!

Le fait est que : toute « tradition » pourrait et devrait être

la simple transmission, « livraison » d’une information, d’un savoir, et que celui qui la reçoit en fasse ou non usage comme il l’entend et retransmette, livre à nouveau s’il le désire à son tour. Tout cela sans obligation ni pour le livreur ni pour le livré.

Allez, petite démonstration façon mathématique, c’est tellement commode!

Tradition = livrer

Livrer       = délivrer

Délivrer   = libérer, soulager, débarrasser

Il me semble que la tradition, comme on l’entend généralement, n’a absolument plus rien à voir avec sa signification première et réelle :

Tradition = Liberté.

Comme c’est étonnant! On y revient! Vous vous souvenez (pour ceux qui l’on lu 😉 )  : Liberté = Action!

Allez, je vais vous donner une comparaison (facile, ridicule, bête à manger du foin… 😉 ).

Imaginez, vous êtes à l’école et on vous apprend l’alphabet. De surcroît, votre maître est charismatique, persuasif, imbu de sa haute importance (choisissez!), et vous ne voulez plus ou vous estimez que cela doit s’arrêter là et vous garder précieusement votre savoir, toute votre vie, mais ne savez pas vous en servir! On vous le dit, mais pour vous on vous a « transmis » cela et tout s’arrête là!

Voilà! C’est ça la fameuse « tradition » mal interprétée, mal vécue!.  J’appelle cela aussi “s’endormir sur ses lauriers”. Sinon, avec l’alphabet, l’année suivante on apprend plein de vocabulaire pour faire des phrases qui vous permettent de lire, d’écrire donc d’apprendre toujours plus et de vous exprimer intelligiblement etc., etc. Ne me dîtes pas que ce que j’avance est exagéré! Bien sûr que ça l’est (quoi que… 🙄 ) : c’est pour la démonstration, vous n’avez qu’à extrapoler. D’ailleurs, ce principe de “fixette” élevée au rang de “grand principe” va beaucoup plus loin que cela, mais fera partie d’un autre, d’autres sujets!

Cette “tradition là”

c’est plutôt l’immobilisme

que le mouvement!

immobilisme

Advertisements

A propos Un petit blog avisé??

Je partage : ressentis, réflexions et, quelques coquecigrues ! J’écris le plus souvent quand quelque chose doit « sortir », que cela devient impérieux ! Donc, je peux devenir très productive et même prolixe à certains moments et complètement muette à d’autres !….
Galerie | Cet article, publié dans Psycho-philo-socio...trucs "intellos", est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour TRADITION : transmetteur de nos « valeurs » ou gardien de prison ?

  1. Ping : Demain, 25 novembre : 26e « Journée internationale (ONU) pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes  + « Journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes  | «Un Petit B

  2. Ping : Et voilà 2017 … oui… et alors ? ! | Un Petit Blog… avisé ??

  3. Ping : Un Calendrier de l’Avent amusant… barbant… énervant… étonnant… | 23 décembre 2016 | Un Petit Blog… avisé ??

  4. Les religions, traditions, ne sont là que pour que le peuple se tienne à carreau et ne se révolte pas contre « ses » puissants qui le dirige, un exutoire quoi, bien que maintenant on peut aussi associer aux traditions le fait de consommer; il « faut consommer » c’est vital, i faut acheter acheter……Et si tu ne le fais pas tu te fais engueuler.
    (on m’a demandé ce que je voulais pour Noël, comme je n’ai besoin de rien et que ce qui me ferait plaisir je peux m’en passer car très cher, j’ai répondu « Rien » et bingo —> engueuler, rabat joie, mais c’est Noël…, ça se fait pas… etc. )
    🙂
    Quand j’ai besoin/envie d’acheter un truc,un bien de consommation de loisir par exemple, la première chose que je me demande c’est « est-ce que j’en ai réellement besoin ? », ensuite c’est « est-ce que je peux vivre sans ? »
    dans 99,99% des cas la réponse est « oui je peux m’en passer » et c’est ce que je fais 🙂
    Bisousssssssssssssssssssssssss

    Aimé par 1 personne

  5. Je viens de lire un merveilleux texte qui pourrait illustrer celui-ci mais d’une autre manière, comme un film et avec poésie. C’est chez Myo et cela s’intitule « Et demain… » http://myopaname.com/2015/04/01/et-demain/

    J'aime

  6. Ping : Demain, 25 novembre : 26e « Journée internationale (ONU) pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes  + « Journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes  | «MON AVIS :

  7. ludmilla dit :

    je vais t’embêter, mais tu vas pouvoir continuer sur ça, je te lance une idée, moi je trouve que la religion est une tradition, et que certaines traditions ne sont pas bonnes à conserver..

    J'aime

    • Effectivement Ludmilla, et c’est d’ailleurs pour cela que je l’ai, bien sûr, incluse dans mon « raisonnement », voir :

      « Souvent cette tradition, qu’elle soit coutumière, philosophique,religieuse ou autre, ressemble plus à un monolithe dressé comme un gendarme. »

      J'aime

Un avis, une expérience, une idée à partager, n'hésitez pas vous êtes les biens venus (avec "modération" ça va de soi, voir la "Charte")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s